citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

mardi 13 août 2013

Les Chapelles jumelles





Sur la route d' Iraty, deux tout petits villages,sont connus pour leurs chapelles “jumelles”.

En 1842 , trois anciennes paroisses distantes de quelques kilomètres à peine furent regroupées en une seule commune, Ahaxe-Bascassan-Alciette .

Les chapelles de Bascassan et d’Alciette offrent la particularité d’une construction et d’une décoration intérieure quasiment identiques.


Ahaxe-Alciette-Bascassan est une commune située dans le département des Pyrénées-Atlantiques.
La commune fait partie du pays de Cize, dans la province basque de Basse-Navarre.


La chapelle
Saint-André de Bascassan date du XIIe avec un porche-fronton à auvent et à l'intérieur des peintures naïves du XVIIème .

L'édifice est de plan allongé, à vaisseau unique et chevet plat aveugle, surmonté d'un toit à longs pans et pignon couvert
Un clocher-mur pignon à deux baies est précédé d'un porche sous appentis à l'ouest.
Le sol du porche est recouvert de dalles funéraires.
La porte ouest, rectangulaire, est surmontée d'un petit fronton triangulaire sommé d'une croix ornée d'une sculpture très fruste du Christ.
Au sud, une porte à hauteur de la tribune intérieure est desservie par un escalier extérieur droit en maçonnerie. A l'intérieur, la nef est couverte d'une fausse voûte en berceau plein-cintre entièrement peinte.



Le petit bâtiment à côté de la chapelle est une benoîterie, institution typiquement basque. 


La benoîterie ou maison de la benoîte est indissociable de l' église dite chapelle Saint-André et de son cimetière, situés à deux pas. 
Marie Cadiou, dernière benoîte de la Basse Navarre, décédée en 1991, vivait là. L' institution de la benoîte constitue une des originalités de la société navarraise ancienne. Elle joue un rôle essentiel dans le rituel et l' entretien de l' église. Elle en détient les clefs, sonne les cloches, règle le déroulement des cérémonies religieuses, préside aux rites funéraires, gère l' instruction des filles, etc. La benoîte est logée gratuitement dans une maison concédée par la commune, toujours à proximité immédiate de l' église et de son cimetière. Une trentaine de benoîteries ont été recensées dans cette région. Beaucoup sont dénaturées. En raison de l' aspect d' origine maintenu et de l' intérêt ethnographique de ce type d' édifice au programme bien modeste, quatre benoîteries sont protégées au titre des Monuments Historiques, dont celle de Bascassan, inscrite avec son jardin potager depuis le 11/01/1991. Il semblerait qu' elle ne remonte pas au-delà de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle. L' intérieur a conservé son organisation et son mobilier.

La benoîterie se situe à l' ouest de l' église, l' escalier menant au porche démarrant devant l' entrée sud de la maison. La construction est de plan rectangulaire, à un étage carré et un comble à surcroît. Les murs sont en moellons de calcaire et en galets, recouverts partiellement de chaux. Les ouvertures sont modestes, à encadrement de bois. Un appentis recouvert de tôle ondulée est adossé à l' élévation latérale ouest de la maison, percée également d' une porte secondaire. Le rez-de-chaussée est divisé en deux pièces dont l' une servait de cuisine. La cheminée aux corbeaux triangulaires, le potager et l' évier de pierre ont été conservés. La chambre se trouvait à l' étage.

La maison est pourvue d' un poulailler et d' un jardin potager entouré d' un muret.



































A côté de la Chapelle, la maison de la Benoîte.











































Comme Saint-André de Bascassan, Saint-Sauveur d' Alciette était église paroissiale avant d' être réunie à Ahaxe le 11 juin 1892, ne formant ainsi qu' une seule paroisse.

Saint-Sauveur d' Alciette est de fondation romane, du 12e siècle. La plus ancienne mention connue date de 1302, dans le temps de Philippe IV le Bel et  Jeanna I de Navarre Champagne.

 Il semblerait que l' édifice ait été totalement repris au cours du 17e siècle. La porte ouest semble dater de la 1ère moitié du 17e siècle. L' édifice reçoit un décor intérieur dans la 2e moitié du 17e siècle. Une grande partie des objets liés au culte est pillée à la Révolution. Des restaurations ont lieu au cours des siècles.



L' édifice est de plan allongé à vaisseau unique et chevet plat aveugle. A l' ouest, un clocher-mur pignon est équipé de deux baies campanaires. Il est précédé d' un porche sous appentis. Une sacristie, adossée à l' élévation latérale sud, est également sous appentis. La porte ouest est surmontée d' un arc en plein-cintre composé de cinq claveaux massifs. Au sud, deux fenêtres rectangulaires verticales sont chanfreinées. Une porte, pratiquée à hauteur de la galerie intérieure, était desservie par un escalier extérieur disparu. Une fenêtre haute est murée. Au nord, le mur est percé de deux ouvertures différentes.

L' intérieur de la chapelle est couvert d' une fausse voûte en berceau plein-cintre. L' ensemble du lambris est recouvert d' un décor peint. Au-dessus de la sacristie est aménagée une tribune donnant sur le choeur, délimitée par un garde-corps formé de balustres. On y accède par un escalier droit en charpente pratiqué contre le mur est.


















































































" Caminante, no hay camino

   Se hace camino al andor ."



                                                    Antonio  Machado






22 commentaires :

  1. Coucou, j'ai un faible pour celle d'alciette. J'ignorais tout des Benoîteries... Merci pour ces info. Bonne journée Andrée

    RépondreSupprimer
  2. Je préfère nettement Alciette
    Que ta journée soit belle

    RépondreSupprimer
  3. des endroits de charme quand j'ôte l'esprit religieux.
    une morelle la fleur? très belle
    telos

    RépondreSupprimer
  4. elles sont superbes ces jumelles, il ne faudrait pas qu'elles tombent en ruine, espérons que quelqu'un veille sur elles....passe une bien agréable journée

    RépondreSupprimer
  5. Elles sont si belles ces chapelles Andrée et les intérieurs si richement ornés, dans cet écrin quelle merveille que la seconde ...
    Gros bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Un vrai bonheur de voir ces deux chapelles , toutes les deux ayant leur charme particulier !!
    Belle journée Andrée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Joëlle Colomar13 août 2013 à 09:45

    On ne les imaginerait pas aussi décorée intérieurement quand on en voit l'extérieur très sobre. C'est comme les gens, il ne faut jamais se fier aux apparences. Bonne journée à toi. Bises. Joëlle

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour les infos... :)
    Je trouve ces bâtiments très beaux, c'est une découverte qui me ravit.
    Merci aussi pour Machado.
    J'aime énormément.

    Passe une douce journée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, c'est vraiment pas courant de voir 2 églises qui sont si semblable...
    Et toujours ces clocher comme ça...
    Bonne journée
    Jean

    RépondreSupprimer
  10. Ces chapelles sont bien belles
    J'ignorais l'existence des benoîteries

    RépondreSupprimer
  11. Je ne reçois plus tes avis d'articles si bien que j'en ai manqué un max croyant que tu étais en vacances . Je suis désolée.
    Jolie chapelle qui invite à la méditation .
    belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Andrée , un petit coucou avant ma reprise en septembre , j'espère que tu vas bien ! Ces chapelles sont très jolies , j'aime l'intérieur c'est apaisant pour faire une halte et méditer ! La canicule est finie , ouf , j'étais épuisée je supporte davantage 29° que 38° ! A bientot et bonne fin de vacances , bisous !

    RépondreSupprimer
  13. en effet, 2 belles jumelles. Je ne connaissais pas les benoîteries
    Je n'ai pas pu traduire la phrase de Machado !
    bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. fort intéressant et toujours aussi agréablement documenté, merci pour cette belle visite

    RépondreSupprimer
  15. Merci Andrée de nous permettre d'approfondir nos connaissances et de nous faire voyager.
    Ces paysages, ces vieilles chapelles, c'est vraiment .... La paix.

    Gros bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
  16. j'aime beaucoup l'intérieur, ces balcons, le fond de l'église.....une jolie visite...passe un agréable mercredi

    RépondreSupprimer
  17. Des constructions pratiquement identiques: c'est rare. Ces églises sont vraiment particulières et je ne suis pas habituée à ce genre de style. Je préfère quand même les édifices de ma région et du Nord de la France. Ceci dit, il faut s'ouvrir vers d'autres horizons et accepter d'autres conceptions.

    Bises du soir Andrée !

    RépondreSupprimer
  18. Alors, pour entrer dans l église, il faut marcher sur les morts?
    _"Mais non voyons ce sont de vieilles pierres tombales, récupérées de ci et de là. De toutes façon dans beaucoup d églises il y a des pierres tombales dans la nef!" Récit d une conversation dans un bistrot.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  19. Mais que c'est beau , une très belle visite comme j'aime
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  20. Billet empreint de sérénité avec la musique. Ces chapelles basques sont simples et très belles de l'intérieur comme de l'extérieur. On se recueille
    bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  21. C'est vraiment très beau
    je ne connaissais pas de tout ce nom de Benoiterie
    J aime les interieurs de ces eglises, c est doré, lumineux et tellement
    De ce qu on trouve dans ma région,
    merci pour toutes ces explications intéressantes
    a bientôt

    RépondreSupprimer
  22. Tellement différent . Le mot s est envolé

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......